Saint-Patron
    
Historique de l'église
   
Patrimoine religieux : chapelles, calvaires, etc...
   

Notre-Dame de Foy             

Le 6 juillet 1609 à Foy, hameau de la principauté de Liège, Gilles de Wanlin, charpentier, est occupé à abattre un gros chêne de Six pieds de diamètre, destiné à un batelier, afin de l'utiliser pour ses chantiers. Quand l'arbre est à terre, on constate qu'il est inutilisable. on décide de le débiter en bûches. A la stupéfaction du bûcheron, il découvre au cœur de l'arbre, une statuette de la Vierge portant l'enfant Jésus sur son bras droit, malheureusement, la tête de la Vierge et la main gauche de son Fils avaient été coupés. La servante de la ferme emporte la statuette, la lave, la recolle et la pose sur une poutre dans la cuisine
On replace ensuite Notre-Dame dans un chêne voisin. Petit à petit, les pèlerins viennent la prier. De nombreux miracles se produisent. Après une enquête canonique, en, 1619, la statuette est déclarée miraculeuse.

De nombreuses statuettes sont sculptées dans les deux chênes qui avaient abrité la statuette. Elles partent dans tous les coins du monde, faisant rayonner le culte de Notre-Dame de Foy.


L'église 

    


Au 13ème siècle des actes officiels citent la "paroisse" donc confirmant qu'un église existait déjà à cette époque.

Vers 1420, un vitrail fut offert par Marie de Nieukercke épouse de Jean de Thiennes. Celle-ci est représentée, revêtue d'un manteau chevronné d'or et de sable, agenouillée sur un prie-Dieu et accompagnée de son époux. Les armes des deux familles ornaient celui-ci et se trouve à droite du chœur;

Les cloches de cette église furent bénie en 1481.

Une des gouaches de Charles de Croÿ (1560-1612) représente le village de "Lombise" et son église avec son clocher pointu. La vue est prise à hauteur de la rue Flotte-à-Parois.

Au 16ème siècle, on honorait déjà Notre-Dame de Foy.

En 1785, l'église était devenue trop petite. On eut beaucoup de mal à rassembler la somme nécessaire à la démolition  de l'ancienne église et à la reconstruction de la nouvelle. On y parvient grâce à la générosité de la Comtesse de Thiennes.

L'arrêté royal du 2 décembre 1852 autorisa, la fabrique d'église à accepter la donation.

La première pierre est posée le 6 septembre 1852. En 1854 la construction est achevée, de style néo-roman, ayant pour architecte M. Limbourg. Pendant les travaux le culte est célébré dans l'orangerie du château.

                     

La Comtesse supporte les frais du mobilier : autel, chaire de vérité, confessionnaux, peintures  murales du chœur, en 1860 ceux du chemin de Croix et en 1865 celui de la grande croix suspendue au chœur.


                                    

       
                          


Les orgues furent offertes par la fabrique d'église et réalisée par Mr. Schmit  d'Ath.

Pour remercier la Comtesse de sa générosité, l'Etat par arrêté ministériel du 31 janvier 1853, accorde la concession d'une chapelle privée pour elle et sa famille. On la dédie à Saint-Gaëtan.


                                           

Mobilier :
--> Contre le mur de la chapelle seigneuriale se trouve la dalle funéraire de Jean de Thiennes mort en 1540.
               

   
--> De nombreuses dalles datant du 16ème, du 17ème et 18ème sont visibles dans le pavement.

                                                
                

-->Une croix triomphale du 16ème siècle, des statues de Saint-Roch, Saint-Eloi et Saint-Antoine du 16ème et 17ème , sont en bois polychrome.


                     

 
                    


-->Une Vierge habillée à l'espagnole date du 18ème.

-->Aussi des bancs du 17ème et 18ème, des stalles , un autel dédié à Saint-Pierre et des anges du 18ème.

                         Sainte-Catherine d'Alexandrie




Retour haut de page

Patrimoine religieux


La Chapelle Notre-Dame du Cerisier

Au croisement de la route de Thoricourt et de la chaussée Notre-Dame, la chapelle de Notre-Dame du Cerisier fut construite par un habitant de Braine.
Il s'en revenait d'Ath et traversait Lombise. Arrivé au chemin de Froimond, il vit surgir des buissons des brigands. Terrorisé, il implora la Sainte-Vierge de lui venir en aide et fit vœu de placer, sur un cerisier qui bordait la route, une statue de la vierge si les brigands le laissaient en paix.
Pour honorer son vœu, il se rendit chez son cousin prêtre à Diest chercher la statuette de la Vierge. Quelques années auparavant en 1640, celui-ci la lui avait promise. A l'époque trouvant le chemin long et hasardeux, il avait décliné l'invitation.
De retour, il l'installa dans le cerisier.
Les habitants de la région venaient prier la Vierge, l'implorer et la remercier des grâces obtenues.
En 1666,, une épidémie désola Lombise. La famille du Mayeur Arnould de Poplimont en fut particulièrement affectée. Tous prièrent, tous furent guéris. En remerciement, il fit construire une chapelle octogonale, près du cerisier. Elle recevait la lumière du jour du dôme qui la couronnait. On y installa Notre-Dame.
Hélas le 8 août 1688, la foudre la réduisit en cendres, on ne sauva que l'mage de la Vierge. Un habitant cloua dans l'arbre une nouvelle statuette. L'imprudence d'un jeune garçon causa de nouveau sa perte. C'était un gardien de cochons. Un jour transi par le vent et la pluie, il alluma un grand feu pour se réchauffer. L'arbre et la statuette furent détruits par les flemmes. Le pauvre "Jean Boulo" terrorisé, enfourcha un verrat et partit au galop suivi de sa troupe de cochons.
Le culte de Notre-Dame se perdit mais au milieu du 19 ème,  les habitants recommencèrent à venir prier Notre-Dame.
En 1871, la Comtesse de Thiennes replanta un cerisier et fit construire une nouvelle chapelle, identique à la précédente. Le 15 août de l'année suivante, le Curé Dubois vient la bénir. Notre-Dame avait retrouvé sa place.
Quelqu'un la vola en 1962. Elle fut remplacée par une autre en pierre. quelques années plus tard, elle subit le même sort. Devant la malveillance répétée, la Baronne de la Kethulle décida de remplacer la statue par une fresque. Serge Durieux de Lombise fut chargé de sa réalisation.


                                  


Autres chapelles :

          

      Chapelle Saint-Joseph                              Chapelle Notre-Dame de Hal




 
Lombise